Home / ALR échoguidée / Quel rôle pour la rachianesthésie thoracique au 21e siècle ?

Quel rôle pour la rachianesthésie thoracique au 21e siècle ?

Quel rôle pour la rachianesthésie thoracique au 21e siècle ?

Par le Dr Bouarroudj Noreddine

 

Décidément le sujet de la Rachianesthésie thoracique ne cesse de faire couler beaucoup d’encre. La très prestigieuse revue « British Journal of Anesthesia » vient de publier un article intitulé : « Définir le rôle de la rachianesthésie thoracique au 21e siècle : une revue narrative. ». Il s’agit d’une équipe d’anesthésistes sud-africains de  Johannesburg  dirigée par Johannes J. le Roux (1).

Les auteurs qualifient cette technique de peu orthodoxe.Cela suppose-t-il le début d’une multiplicité de « confessions » en Anesthésie réanimation et Anesthésie loco-régionale? Au vu de ce qui se passe sur le terrain ici en Algérie et en Inde , je crains que oui.Beaucoup de confrères et consoeurs a l’instar du Dr Messai et du Dr Redjil l’utilisent quotidiennement et cela présage de son utilisation dans un proche avenir.Aussi je les invite a publier leur travaux au plus vite.Pour revenir a l’article les auteurs précisent que -je cite- : »La rachianesthésie thoracique est une technique peu orthodoxe et peu utilisée en raison de la crainte d’une lésion de la moelle épinière, d’une propagation céphalique du bloc et d’une instabilité hémodynamique (2) (3). – Dans cette revue narrative, les auteurs décrivent l’efficacité et l’innocuité de la rachianesthésie thoracique lorsqu’une anesthésie générale présente un risque élevé dans diverses interventions chirurgicales. – D’autres essais randomisés bien conçus seront nécessaires si l’utilité clinique de cette pratique doit être établie. »

Ce qu’il faut dire d’emblée après la parution de cet article c’est qu’il n’y a plus de tabous. Les arguments avancés sont de taille lorsqu’il s’agit de patients à grand risque.Ce qui n’a pas été détaillé par contre c’est l’aspect médico-légal et là le débat peut-être houleux.

En attendant le niveau de preuve scientifique  des études futures  (fort niveau de preuve, niveau de preuve intermédiaire, niveau de preuve faible)  il faut veiller a respecter les accords professionnels et les recommandations (grade A, B ou C) par ce que l’évidence scientifique n’est pas qu’un niveau de preuve…D’ici la je continue a réaliser des péridurales thoraciques des blocs paravertebraux et des blocs des erecteurs du rachis.

 

 

 

1.https://doi.org/10.1016/j.bja.2022.03.008 Johannes J. le Roux*, Koji Wakabayashi and Zainub Jooma Department of Anaesthesia, Faculty of Health Sciences, School of Clinical Medicine, University of the Witwatersrand, Johannesburg, South Africa

2.Jonnesco T. Remarks on general spinal analgesia. Br Med J 1909; 2: 1396e401

3. Spannella F, Giulietti F, Damiani E, et al. Thoracic continuous spinal anesthesia for high-risk comorbid older patients undergoing major abdominal surgery: one-year experience of an Italian geriatric hospital. Minerva Anestesiol 2020; 86: 261e9

 

 

 

About anbOu

voir Aussi

Perspectives de carrières et de sous spécialisation en anesthésie réanimation

Qui sont les médecins Anesthésistes ?

Qui sont les médecins Anesthésistes ? Par le Dr Bouarroudj Noreddine Les médecins Anesthésiologistes sont ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *