Acueil / Uncategorized / Protocole de prise en charge d’une douleur relevant d’antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA<60 ou EN<6

Protocole de prise en charge d’une douleur relevant d’antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA<60 ou EN<6

Protocole de prise en charge d’une douleur relevant d’antalgiques de paliers 1 ou 2 avec EVA<60 ou EN<6

Ce protocole a pour objet de proposer une base de prise en charge antalgique ponctuelle en attente d’une prescription médicale personnalisée.

Domaine d’application
Ce protocole s’applique aux patients adultes pris en charge en secteur hospitalier présentant d’emblée une
douleur avec EVA<60 ou EN<6 ou après échec d’un antalgique de palier

1.Personnes autorisées (à compléter par le responsable médical signant le protocole) en fonction des références réglementaires :
A prescrire : Médecins

A entreprendre : AMAR , TSS, Sages femmes, Manipulateurs en électroradiologie, Masseurs kinésithérapeutes
A administrer :Médecins, AMAR, TSS , Sages femmes, Manipulateurs en électroradiologie, Masseurs
kinésithérapeutes

Télécharger le protocole

Protocole de prise en charge d une douleur relevant d un antalgique de palier 1 avec EVA 30 ou EN 3 V1.pdf 10 02 17

Préalable à l’utilisation du protocole :
1- Évaluation de la douleur :
Intensité et siège
2- Évaluation diagnostique clinique : rechercher les signes
a. de gravité clinique : mesure de la pression artérielle, des pulsations
cardiaques, présence de sueurs ou confusion
b. d’orientation étiologique : signes en faveur d’une douleur neuropathique ou proprioceptive
3- Évaluation du terrain : pathologies associées (âge, insuffisance rénale ou hépatique)
4- Évaluation des thérapeutiques actuelles et antérieures, notamment antalgiques
ALLO MÉDECIN SI :
– Prise d’antalgique < 3h
– Céphalée brutale ou troubles de la conscience
– Douleur thoracique (ECG)
– PAS < 10
Contre-indications :
– Paracétamol : hypersensibilité, insuffisance hépatique sévère
– Codéine : Insuffisant respiratoire, asthme, hypersensibilité
– Tramadol : allergie, insuffisance rénale et/ou hépatique sévère, confusion
– Néfopam : glaucome à angle fermé, rétention urinaire si troubles urétroprostatiques,
adaptation de posologie en cas d’insuffisance rénale ou hépatique.
— poudre d’opium : Insuffisance hépatocellulaire sévère (avec ou sans encéphalopathie), Asthme
et insuffisance respiratoire , Grossesse, allaitement, Association aux agonistes-antagonistes
morphiniques (nalbuphine, buprénorphine) et aux morphiniques antagonistes partiels (naltrexone,
nalméfène)
Effets indésirables :
– Paracétamol : malaise, hypotension, hypersensibilité, thrombocytopénie, leucopénie,
neutropénie.
– Codéine : troubles neuro-psychiques, rétention urinaire, hypersensibilité, nausées,
vomissements, somnolence, vertiges, bronchospasme.
– Tramadol : troubles neuro-psychiques, convulsions, nausées, vomissements, somnolence,
céphalées, vertiges.
– Néfopam : somnolence, nausées, vomissements, vertige, tachycardie, rétention urinaire,
troubles neuro-psychiques, convulsions, malaise, hypersensibilité.
— poudre d’opium : Somnolence, confusion, sédation, excitation, euphorie, dysphorie, cauchemars,
en particulier chez le sujet âgé, avec éventuellement hallucinations, Dépression respiratoire, bonchospasme
Nausées, vomissements, constipation.
Conseil :
Quel que soit le degré de l’EVA , possibilité d’association à des AINS sur prescription médicale
personnalisée en fonction du rapport bénéfice/risque.

About UnPdOc

Voir plus

Pièges et astuces pour bloc sous écho guidage

12 jours avant ALR, ALR en obstétrique, Anesthésie régionale écho guidée, Médecine péri-opératoire, Nouveautéslaisser un commentaire 18 Vues Mise en ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *