Accueil / Information pour accouchement

Information pour accouchement

Information pour accouchement

 

Chère future maman,

Pour calmer les douleurs ou pour éliminer la sensation de douleur à l’accouchement qui vous attend, votre anesthésiste (ci-après nommé médecin) vous conseille l’un des procédés d’anesthésie suivants.Nous souhaitons vous informer dans ce qui suit sur le déroulement des différentes méthodes d’anesthésie, les incidents éventuels et le comportement à adopter. Le cas échéant, un film vous sera montré. Ce feuillet et le film servent à vous préparer à l’entretien d’information avec le médecin. Au cours de cet entretien, le médecin vous expliquera les avantages et les inconvénients du procédé envisagé par rapport aux autres méthodes. Il vous mettra au courant de vos risques spécifiques et des complications qui pourraient éventuellement en résulter.
Veuillez lire attentivement les informations qui suivent et remplir soigneusement le formulaire. Vos données seront, bien entendu, traitées avec la plus grande confidentialité.Au cours de cet entretien, le médecin répondra à toutes vos questions pour apaiser vos craintes et vos inquiétudes. Vous pourrez ensuite donner votre accord au procédé d’anesthésie proposé ou le rejeter. Après l’entretien, votre médecin vous remettra une copie de la feuille remplie et signée.

PROCÉDÉS D’ANESTHÉSIE POUR L’ACCOUCHEMENT

Un accouchement normal est souvent possible sans aucun analgésique. L’accouchement peut toutefois se prolonger durant des heures avec un travail très douloureux. Normalement ceci est imprévisible,c’est pourquoi nous tenons à vous informer au préalable sur les possibilités de calmer les douleurs de l’accouchement.Si vous souhaitez un accouchement indolore, vous pouvez opter au préalable pour une analgésie péridurale qui supprimera la douleur.
Une analgésie péridurale peut également être conseillée si certains problèmes de santé devaient se présenter chez la mère ou l’enfant ou dans d’autres cas tels qu’une grossesse multiple.Même une césarienne éventuellement indispensable peut être pratiquée non seulement sous anesthésie générale mais aussi sous anesthésie péridurale

Analgésie péridurale

L’analgésie péridurale est un procédé très efficace et sûr pour calmer les douleurs intenses de l’accouchement. Une petite quantité d’anesthésique local est injectée via un tube en plastique fin (cathéter péridural) dans la zone à proximité du canal rachidien (espace péridural). Les nerfs qui passent de la moelle épinière au bas-ventre sont alors anesthésiés, calmant ainsi les douleurs de l’accouchement.
Le cathéter péridural est posé en position assise ou couchée sur le côté. Votre médecin vous demandera de faire un « dos de chat ». Il palpe minutieusement votre dos et marque le point de ponction à hauteur de la taille. Le point de ponction sera ensuite soigneusement désinfecté, recouvert d’un tissu stérile et recevra une anesthésie locale. Il est important de ne pas bouger durant la ponction. Ensuite le médecin fait pénétrer une canule entre les vertèbres jusque dans la zone à proximité du canal rachidien, à travers laquelle il introduit avec précaution un cathéter très fin et souple. Après avoir enlevé l’aiguille à injection, le médecin vous administre l’anesthésique par l’intermédiaire du cathéter.Après 15 à 30 minutes environ, vous ressentirez un soulagement sensible des douleurs. En règle générale, la mobilité et la sensibilité des jambes ne sont pas restreintes. Pour empêcher le cathéter de glisser,il est fixé à l’aide d’un pansement. Le cathéter est si fin qu’il ne vous gêne pas, même si vous êtes couchée sur le dos. Si l’anesthésique
perd son effet, une dose supplémentaire d’analgésique pourra soulager le travail jusqu’à la naissance de votre enfant. Selon les cas, vous pourrez vous-même procéder au dosage à l’aide d’une pompe à perfusion.
S’il se produit un arrêt d’accouchement ou d’autres raisons de pratiquer rapidement une césarienne, alors que le cathéter péridural est déjà mis en place, la douleur peut être éliminée par une dose plus importante d’anesthésique.

Anesthésie péridurale

En cas de césarienne projetée, une anesthésie péridurale peut entrer en ligne de compte. La pose du cathéter est effectuée de la même façon que pour l’analgésie péridurale. Pour une suppression totale de ladouleur, une quantité plus importante d’anesthésique est administrée.L’effet intervient également en l’espace de 15 à 30 minutes. Vous
ressentirez d’abord une sensation de chaleur dans les jambes. La sensation de douleur est ensuite éliminée dans la zone abdominale,du bas-ventre ainsi que dans les jambes, et la mobilité est restreinte ou supprimée. Le cathéter reste parfois en place pour le traitement antidouleur après la césarienne.

Anesthésie spinale

D’ordinaire, une césarienne projetée est pratiquée sous anesthésie spinale. Dans ce cas, l’anesthésique n’est pas injecté dans la zone péridurale mais par une aiguille très fine mise en place dans le canal de la moelle épinière rempli de liquide céphalo-rachidien. L’avantage est que l’effet intervient en l’espace de quelques minutes.
Vous ressentirez d’abord une sensation de chaleur dans les jambes. La sensation de douleur est ensuite éliminée dans tout le bas du corps. En règle générale, la mobilité des jambes est également restreinte ou supprimée.

Anesthésie générale

En alternative, une césarienne projetée peut également être pratiquée sous anesthésie générale.
Ce procédé vous mettra dans un état similaire au sommeil profond à l’aide de médicaments, et sera maintenu jusqu’à la fin de l’intervention. La conscience et la sensation de douleur sont alors éliminées dans tout le corps.
Pour engager l’anesthésie générale, un narcotique à effet rapide est injecté dans une veine. Dès que vous serez endormie, vous serez soumise à la respiration artificielle. Ceci est pratiqué à l’aide d’un tube respiratoire introduit par la bouche jusqu’à la trachée (intubation oro-trachéale).Pendant l’anesthésie, vos fonctions vitales (en particulier la tension artérielle, la fréquence cardiaque et la saturation oxygénée) sont surveillées en permanence. Une canule endo-veineuse à demeure au niveau du dos de la main ou de l’avant-bras permet à tout moment d’administrer des infusions et d’injecter des médicaments

0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?

Plus on partage plus on possède, Alors faites-le!

Partagez ce post avec vos amis
close-link

PROTOCOLE d'Analgésie :
Lidocaïne IV en chirurgie digestive?

Téléchargez le  Protocole.
Télécharger
Close

Protocole de réhabilitation améliorée après césarienne

Télécharger le protocole
Télécharger
Close