Accueil / Réhabilitation Améliorée en Chirugie en Algérie

Réhabilitation Améliorée en Chirugie en Algérie

Réhabilitation Améliorée en Chirugie en Algérie

ALGERIE

 

Définitions:

La réhabilitation précoce  ou RRAC= Récupération Rapide après Chirurgie (programmée)
FTS = Fast-track Surgery  ERAS = Enhanced Recovery After Surgery  Acelerate Recovery Programs

La récupération Rapide après Chirurgie est une  prise en charge globale visant:

-Le rétablissement rapide des capacités physiques et psychiques antérieures
-A réduire les complications, la morbidité
-A réduire les durées de séjour.

La RRAC repose sur une organisation spécifique des soins et est centrée sur le malade lui même acteur de sa propre réhabilitation.Elle nécessite une équipe multidisciplinaire (ensemble des acteurs: médecins , infirmiers, aides soignants, kinésithérapeutes ,diététiciens,anesthésistes  …) et donc des intervenants multiples.Cette organisation  est coordonnée par un référent qui veille à l’application stricte du protocole RRAC.Le parcours de soins est important à considérer (chemin clinique ou clinical pathway) et doit être expliqué au patient. L’implémentation de la RAAC dans un service ou une structure de santé ne peut se faire que par des professionnels experts et expérimentés.Enfin l’application du protocole est soumise à une évaluation avec audit de la structure de santé.Ce n’est qu’après l’ audit que le centre puisse être labellisé.

Protocoles

Les protocole sont issus des recommandations internationales des sociétés savantes et des publications factuelles récentes.

Les grands principes:
-Information et Éducation préopératoires
-Équilibre hydrique péri opératoire
-Optimisation de l’analgésie
-Réalimentation précoce
-Mobilisation rapide

-Meilleur confort postopératoire
-Hospitalisation plus courte
-Autonomie plus rapide
-Réduction du stress chirurgical  (Hypercatabolisme ,douleur, iléus, NVPO,immunodépression, VO2, fonction pulmonaire ↓ ,Coagulabilité ,oxygénation tissulaire ↓) par:

♦Prévention de l’hypothermie
♦Blocage des afférences neuronales (infiltrations, blocs nerveux, analgésie péridurale)
♦Chirurgie mini invasive
♦Médications  : apport glucosé préopératoire ,corticoïdes, analgésiques, antiémétiques,O2, nutrition

Pas de jeûne prolongé Solution glucidique 2 heures avant l’opération Pas de préparation colique Antibioprophylaxie Thromboprophylaxie Anesthésie multimodale Prévention NVPO
Laparoscopie Chirurgie miniinvasive Pas de sonde gastrique systematique Prévention de l’hypothermie
Remplissage veineux peropératoire contrôlé et adapté Pas de drainage abdominal systematique
Drainage urinaire court Réalimentation rapide Mobilisation dès J0 Prévention de l’iléus postopératoire
Corticoïdes si pas de contre-indications

Réhabilitation Améliorée en Chirugie en Algérie

Période préopératoire

Information et conseils au patient
Immunonutrition :
♦ En préopératoire d’une chirurgie carcinologique.
♦ Pas d’immunonutrition pour une chirurgie non carcinologique.
Préparation colique :
♦ Pas de préparation si chirurgie colique.
♦ À discuter si chirurgie rectale.

Jeune préopératoire :
♦ 6 heures pour les solides.
♦ 2 heures pour les liquides clairs et/ou sucrés.
Apport en carbohydrates :
♦ la veille et le matin de l’intervention pour les patients ASA 1 ou 2.
À éviter si patients présentant un diabète ou des troubles de la vidange gastrique.

Période peropératoire

Prévention du stress opératoire :
♦ Administration d’une dose unique de corticostéroïdes.
Prévention des infections du site opératoire :
♦ Prévention de l’hypothermie peropératoire.
♦ Administration d’une antibioprophylaxie.
Voies d’abord Chirurgical :
♦ Privilégier la chirurgie par laparoscopie.
Apports liquidiens :
♦ Pas d’apport excessif de solutés.
♦ Optimisation de la volémie.
Nausées et vomissements postopératoires :
♦ Prévention systématique.

Période postopératoire

Analgésie postopératoire :
Principes généraux
o Analgésie multimodale privilégiant les agents antalgiques non morphiniques et/ou
une technique d’analgésie locorégionale.
o Limiter la prescription d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.
Laparotomie
o Analgésie péridurale thoracique.
o Irrigation pariétale.
o Administration intraveineuse continue de lidocaïne.
o Bloc dans le plan du muscle transverse de l’abdomen.
Laparoscopie
o Administration intraveineuse continue de lidocaïne.
o Irrigation pariétale.
o Le bloc dans le plan du muscle transverse de l’abdomen.
Alimentation en postopératoire :
♦ Alimentation orale à débuter avant H24.
Prévention de l’iléus postopératoire :
♦ Mastication de gommes (chewing-gum).
Prévention des complications de décubitus :

♦ Thromboprophylaxie.
♦ Mobilisation du patient avant H24.
Drainages :
♦ Pas de sondes naso-gastriques.
♦ Drainage chirurgical si chirurgie avec une anastomose sous péritonéale.
♦ Sondage vésical :
o Chirurgie colique : inférieur à 24 heures.
o Chirurgie du bas rectum : cathéter sus pubien chez l’homme.

 

 

 

 

0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?

Plus on partage plus on possède, Alors faites-le!

Partagez ce post avec vos amis
close-link

PROTOCOLE d'Analgésie :
Lidocaïne IV en chirurgie digestive?

Téléchargez le  Protocole.
Télécharger
Close

Protocole de réhabilitation améliorée après césarienne

Télécharger le protocole
Télécharger
Close