Accueil / Anesthésie IV / La survie à long terme pour les actes utilisant les halogénés VS Anesthésie IV pour la chirurgie du cancer: Une étude rétrospective

La survie à long terme pour les actes utilisant les halogénés VS Anesthésie IV pour la chirurgie du cancer: Une étude rétrospective

La survie à long terme pour les actes utilisant les halogénés VS Anesthésie IV pour la chirurgie du cancer: Une étude rétrospective

La survie à long terme pour les actes utilisant les halogénés VS Anesthésie IV pour la chirurgie du cancer: Une étude rétrospective

Une étude publiée dans la revue Anesthesiology  (le journal de l’American  Society of  Anesthesiology)  à  paraitre  en  janvier  2016  a comparé     rétrospectivement     l’utilisation     des    halogénés  VS  les anesthésiques    IV en    chirurgie    carcinologique. La mortalité après chirurgie du cancer était de   50%   supérieure lors de   l’anesthésie par inhalation  qu’avec une anesthésie IV.

Contexte: La résection chirurgicale carcinologique reste la meilleure option pour la survie à long terme .La chirurgie peut cependant entrainer la libération de cellules tumorales dans la circulation. Les données ont suggéré différents effets des agents anesthésiques sur la croissance des cellules cancéreuses. Cette étude rétrospective a enquêté sur l’association de la technique anesthésique à la survie à long terme chez les patients ayant subi une chirurgie carcinologique.

Méthodes: Tous les patients subissant une chirurgie élective entre Juin 2010 et mai 2013 ont été inclus. Les patients ont été regroupés selon qu’ils avaient reçu une anesthésie par inhalation (INHA) ou une anesthésie  intraveineuse totale (TIVA). Après l’exclusion de ceux qui ont reçu les deux formes de l’anesthésie pendant la période d’étude, les courbes de survie de Kaplan-Meier ont été construits à partir de la date de la chirurgie à la mort.

Résultats: Un total de 11,395 anesthésies utilisant l’une ou l’autre technique ont été analysées dans la période de l’étude. Après exclusions 3316 patients (796 décès, 24%) sont restés dans le groupe de l’INHA et 3714 (504 décès, 13,5%) dans le groupe TIVA.
Conclusions: Cette analyse rétrospective démontre une association entre le type d’anesthésique livré et la survie. Cette analyse  devrait conduire à un étude prospective urgente afin d’ d’explorer l’effet de la technique anesthésique sur la survie.

 

 

A propos noreddine

Voir aussi

PROTOCOLE Analgésie avec la Lidocaïne IV en chirurgie digestive

PROTOCOLE Analgésie avec la Lidocaïne IV en chirurgie digestive Ce protocole décrit l’utilisation de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?

Plus on partage plus on possède, Alors faites-le!

Partagez ce post avec vos amis
close-link

PROTOCOLE d'Analgésie :
Lidocaïne IV en chirurgie digestive?

Téléchargez le  Protocole.
Télécharger
Close

Protocole de prise en charge
d’une douleur relevant
d’antalgiques de paliers 1 ou 2
avec EVA<60 ou EN<6

Télécharger le protocole
Télécharger
Close

Protocole de réhabilitation améliorée après césarienne

Télécharger le protocole
Télécharger
Close