Accueil / Journées d’Anesthésie Régionale de Constantine JARC

Journées d’Anesthésie Régionale de Constantine JARC

Journées d’Anesthésie Régionale de Constantine JARC.

Les Journées d’Anesthésie Régionale de Constantine ont lieu une fois par année à Constantine au printemps.A ce jour en 2018 il y a eu deux cessions l’une en 2017 et l’autre en 2018. Durant ces formations environ 80 médecins anesthésistes ont été formés.L’apport de iALR France durant toutes ces cession a apporté un gage de qualité et d’excellence. à travers le Dr Emmanuel Boselli (responsable du DU d’ALR à l’université  Claude Bernard de Lyon).

 

 

 

 


L’article paru sur le journal Annasr

أساتذة تخدير من خارج الوطن لتكوين أطباء

نظم، أمس، نادي أطباء التخدير والإنعاش بفندق الحسين بقسنطينة، يوما دراسيا وعلميا، حول التخدير المناطقي باستعمال تقنية السونار، حيث استفاد المعنيون من محاضرات قدمها دكاترة من داخل وخارج الوطن. وأفاد الدكتور بوعروج نور الدين، رئيس نادي أطباء التخدير والإنعاش في اتصال بالنصر، بأن 30 طبيبا مختصا في هذا المجال استفادوا من الأيام الدراسية والعلمية، التي تستمر إلى غاية اليوم، حيث ستنظم في اليوم الثاني بعيادة نوفل، مشيرا إلى أن تقنية السونار حديثة وجديدة وتخفف الآلام ومعاناة المرضى المقبلين على إجراء عمليات جراحية، كما أضاف محدثنا بأن التكوين يمس أطباء من مختلف ولايات الوطن، وليس من قسنطينة فقط.
وقال نفس المصدر إن المداخلات ستقدم من طرف دكاترة وأساتذة مختصين في مجال التخدير والإنعاش من داخل وخارج الوطن، حيث منهم جزائريون يعملون في مستشفيات بفرنسا، بالإضافة إلى أستاذ أجنبي، وأستاذ آخر من داخل الجزائر.
ق.م

L’article paru sur le Quotidien d’Oran par Mr Abdelkrim Zerzouri

Constantine – Anesthésie: Des spécialistes s’initient aux nouvelles techniques

par Abdelkrim Zerzouri

  Plus de 4 000 médecins spécialistes formés en Algérie, dont la moitié sont des anesthésistes, travaillent dans des hôpitaux en France, a-t-on appris en marge des journées de formation d’anesthésie Locorégionale (utilisation des ultrasons pour guider l’anesthésie), qui se déroulent les 20 et 21 mai, sous l’égide de CMAR (Club des Médecins Anesthésistes Réanimateurs), une association qui a vu le jour récemment et qui veut contribuer à la diffusion des nouvelles techniques d’anesthésie en Algérie. «On a commencé avec l’une des techniques les plus en vue par les spécialistes, à savoir l’anesthésie Locorégionale écho guidée, en ramenant de France des Algériens experts en la matière, ainsi qu’un Français et un Algérien, qui vont apprendre aux spécialistes locaux tout ce qu’il y a lieu de savoir autour de cette technique», nous dira le président du CMAR, Noreddine Bouarroudj, qui précisera que cette formation est menée en association avec l’Association francophone d’anesthésie régionale. Ce dernier nous dira qu’il y a des Algériens de rangs experts mondiaux qui travaillent partout et qui sont prêts à apporter leur contribution dans le développement du secteur de la Santé en Algérie, pour peu qu’on leur donne l’opportunité pour ce faire.

A l’image des formateurs qui partageaient leurs connaissances dans le domaine, lors de ces deux journées, avec de jeunes médecins spécialistes en anesthésie réanimation, exerçant dans tout le territoire algérien, à Bouira, El Taref, Annaba, Laghouat, El Oued, Jijel, Batna, Oum El Bouaghi, Skikda, Sétif, Tlemcen, Bechar, Ghardaïa et Touggourt. «Il n’y a que le savoir qui, lorsqu’on le partage, ne diminue pas, mais grandit», lance l’un des deux jeunes spécialistes. M. Ahmed Dahmane, algérien formé en Italie dans la spécialité anesthésie, travaillant actuellement en France (Lyon), nous dira à propos de la formation prodiguée aux médecins anesthésistes algériens qu’il s’agit du futur qui tombe déjà dans le passé. Cette technique est relativement récente, une première même sur le plan régional, dont les bienfaits sont très importants en matière de prise en charge et de confort du malade, mais il y une évolution importante enregistrée dans le domaine, confiant qu’il met en pratique, lui-même, une nouvelle technique basée sur l’hypnose – conversation, qui fait participer directement le patient aux soins qui lui sont prodigués. C’est une nouvelle technique qui devrait faire l’objet d’une grande attention médiatique dans les prochains jours, en France, où une équipe de télévision s’apprête à réaliser un reportage dessus, a-t-on appris à ce propos.

 

 

 

Latribunedz

 

Initiative du club des médecins anesthésistes-réanimateurs

Formation en anesthésie locorégionale à Constantine

 

A l’initiative du Club des médecins anesthésistes-réanimateurs (Cmar) et en collaboration avec l’association francophone d’anesthésie régionale I-Alr, une session de formation d’anesthésie locorégionale se tiendra aujourd’hui et demain respectivement à l’hôtel Hocine et la clinique Naoufel. Celle-ci concernera 25 praticiens spécialistes dans le domaine et exerçant dans tout le territoire algérien (Bouira, El Taref, Annaba, Laghouat, Oued, Jijel, Batna, Oum El Bouagui, Skikda et Sétif). Récemment créé, le Cmar vise, selon son président, le docteur Bouarroudj Noreddine, à promouvoir les techniques d’anesthésie modernes, en particulier l’utilisation des ultrasons pour guider l’anesthésie. Et du coup informer les personnes sur ces nouvelles approches.

«Le but de cet évènement rejoint point par point les objectifs de notre association. C’est-à-dire le développement des techniques modernes en anesthésie-réanimation, la formation et l’apprentissage des médecins anesthésistes-réanimateurs des techniques d’Anesthésie locorégionale (ALR) écho guidée. Et enfin, le développement du traitement interventionnel de la douleur, en particulier chez les malades de cancer», dira à la Tribune le président du Cmar.

Cinq spécialistes es qualités animent et assurent ces deux séances, dont le Dr Emmanuel Boselli membre du bureau de I-Alrv et responsable d’anesthésie régionale, Université Lyon I Claude-Bernard avec une intervention intitulée «Blocs du membre supérieur». Pour sa part, le docteur Chakib Rahmoune de l’hôpital Bicêtre (Hôpitaux universitaires Paris-Sud), illustrera l’intérêt de base de l’échographie en ALR. Le Dr Noreddine Bouarroudj de la clinique Naoufel, à Constantine, traitera dans son intervention des «blocs de la paroi abdominale». Quant au Professeur Bensalem Si Mahmoud, médecin-chef à l’hôpital militaire de Bouchaoui (Hmus), à Alger, il traitera des  «critères de choix des blocs des membres».

Ces méthodes seront illustrées en bloc opératoire à la clinique Naoufel au second jour de la session. Questionné sur les capacités nationales ou locales aptes à mettre au point ces techniques, notre interlocuteur répondra : «Il suffit de former les praticiens. La technique demande un échographe avec des aiguilles de ponction et des anesthésiques locaux.»

N. H.

 

0
Connecting
Please wait...
Send a message

Sorry, we aren't online at the moment. Leave a message.

Your name
* Email
* Describe your issue
Login now

Need more help? Save time by starting your support request online.

Your name
* Email
* Describe your issue
We're online!
Feedback

Help us help you better! Feel free to leave us any additional feedback.

How do you rate our support?

Plus on partage plus on possède, Alors faites-le!

Partagez ce post avec vos amis
close-link

PROTOCOLE d'Analgésie :
Lidocaïne IV en chirurgie digestive?

Téléchargez le  Protocole.
Télécharger
Close

Protocole de réhabilitation améliorée après césarienne

Télécharger le protocole
Télécharger
Close